Chapitre 13: BIOGRAPHIES

 
  • RAGANI Emma.
 

Emma RAGANI est née le 6 mai 1926 à Roinville sous Dourdan dans le département de l’Essonne (ex Seine et Oise). 
Le 2 mars 1945, elle contracte un engagement, pour la durée de la guerre, à la Direction du Service des affaires musulmanes. Elle est affectée à l’Unité Administrative numéro 35 au camp des Marais. 
En mai 1946, alors mutée au 1er ERT, elle est affectée à la caserne de Croy à Versailles. 
Le 1er juillet 1947 elle est affectée au GT 491 et détachée à la 191ème SEP à Sétif (Algérie) en qualité de plieuse de parachutes.
Le 1er août 1948 elle est détachée à la 191ème Section d’entretien des parachutes à Philippeville (Algérie). Volontaire pour servir en Indochine au sein du Corps Expéditionnaire Français en Extrême-Orient, elle suit le stage d’instruction des personnels féminins de Margival du 9 mars 1950 au 5 avril 1950.

Le 22 avril 1950 elle embarque pour l’Indochine à bord du S/S Chantilly et arrive à Saigon le 25 mai 1950. Elle est affectée à la Base Aéroportée Nord d’Hanoi ou elle y sert, jusqu’au 4 janvier 1952, en qualité de plieuse de parachutes. Elle est rapatriée d’Extrême-Orient le 12 janvier 1952.
Après quelques jours de congé de fin de campagne, elle repart en Indochine et rejoint la BAPN le 17 juillet 1952. Elle y séjournera jusqu’au 9 juillet 1954.
À l’issue de ses congés de fin de campagne et d’un bref passage au CEMTC de Versailles, elle rejoint l’ERGMA de Montauban le 4 février 1955. Là non plus elle n’y restera pas longtemps, puisqu’elle repart pour un troisième séjour en Indochine le 23 mai 1955, date à laquelle elle débarque à Saigon.
Elle est affectée au 2ème BRGM (Bataillon de réserve générale du Matériel) qui deviendra par la suite 127ème compagnie Magasin, unité formant corps. Elle y restera jusqu’au 2 février 1956 en qualité de magasinier.
Le 2 mars 1956, elle rejoint la métropole et à l’issue de son congé de fin de campagne, elle est affectée à l’ERGM/Aé le 12 avril 1956. L’ERGM/Aé est dissout le 30 juin 1956 et devient l’ERGM ALAT & Aéro le 1er juillet 1956.

  • Décorations.
Médaille Militaire.
Chevalier de l’ordre national du mérite.
Médaille coloniale avec agrafe Extrême Orient.
Médaille commémorative de la campagne d’Indochine.
  • Témoignages de satisfaction.
Témoignage de satisfaction à l’ordre de la brigade du 15 janvier 1952.
Témoignage de satisfaction à l’ordre du régiment du 23 mars 1953.
Témoignage de satisfaction à l’ordre de la division du colonel commandant la base aéroportée des théâtres d’Extrême Orient le 25 janvier 1955.
Biographie rédigée à partir de son état signalétique et des services.
Retour à la page
Biographie des MATPARA disparus



Créer un site
Créer un site