Le devenir de l'Arsenal, actualisé le 25/09/2018.

20/1/2016
2 commentaires

  • Point de situation du 25 septembre 2018, avec un article proposé par la Dépêche du Midi à lire ici>>.
  • Point de situation du 01 juillet 2018, avec des photos prises par Nicole AUSTRUY.
Cliquez sur la photo ci-dessous lire le détail des affiches.
Le projet de transformation du quartier de l'Arsenal prend forme. Il est entré dans la phase promotionnelle.
Cliquez ici>> pour télécharger la plaquette de présentation et ici>> pour en savoir plus.
  • Point de situation du 15 avril 2018, avec des photos prises par Nicole AUSTRUY.
Cliquez sur la photo ci-dessous pour visionner le diaporama.
  • Extrait d'un article paru dans la Dépêche du Midi du 19/01/2016.
Le maire de Montauban a dévoilé, le mardi 19 janvier en soirée, le projet de réhabilitation de l'Arsenal. En vue, un pôle gérontologique, de l'habitat, des commerces et une salle de musique.
Les Montalbanais ont l'habitude de passer devant, jetant un regard parfois nostalgique ou distrait sur cette imposante emprise.
Les 3 hectares de L'Arsenal, propriétés de l'armée jusqu'au rachat par la ville en 2013 pour 900 000€ seront profondément transformés d'ici 2020, soit la fin du mandat municipal en cours. Brigitte Barèges, maire (LR) de Montauban, dévoilera, ce soir à Eurythmie, à l'occasion de ses vœux à la population, l'essentiel du projet de réhabilitation de l'Arsenal.
Construit en 1874, l'Arsenal était le plus vieux bâtiment militaire, ayant longtemps abrité les activités de maintenance et de pliage des parachutes avant qu'elles ne soient transférées vers le quartier Vergnes. La ville a donc racheté le site, dépollué par l'armée, avec une idée derrière la tête : «Nous avons lancé un concours et le professionnel retenu est Palomba Réalisations à Toulouse, révèle Brigitte Barèges. Le projet retenu nous paraît intéressant en mêlant de nombreuses activités dans un cadre écologique, très arboré avec des déplacements doux». Une coulée verte permettra une déambulation agréable au cœur de cet écoquartier, inaccessible aux voitures.

Pôle gérontologique en vue

Dans le détail, ce projet est constitué de plusieurs variantes. D'abord un écoquartier composé de petits bâtiments pour du logement social et de maisons individuelles. Au cœur du site, un bâtiment dans lequel prendront place des commerces et des professions libérales. Au fond, une salle de musiques amplifiées, un équipement qui manquait à la ville : «Elle sera complétée par des studios d'enregistrement et de radio, note Brigitte Barèges. Et l'objectif est de déménager le Rio de Villebourbon dans ce nouveau quartier».
Autre projet qui reste à entériner, l'installation d'un véritable pôle gérontologique de 150 lits qui regroupera l'actuelle maison de retraite du cours Foucault et les bâtiments provisoires dans cour de l'hôpital. Du provisoire qui dure… Avec ce pôle en cœur de ville, les personnes âgées ne seront pas parquées dans un ghetto, espère la ville.

On attend désormais les premiers travaux.
Laurent Benayoun la Dépêche du Midi.

Partagez sur les réseaux sociaux

Commentaires :

Laisser un commentaire
  • georgette dit :
    12/10/2016 à 17h 47min

    Projet ne veut pas dire réalisation .Une partie de la communauté montalbanaise n'est pas d'accord. Surtout l'hôpital . Affaire a suivre. Se n'est pour demain?..

  • Yann dit :
    20/1/2016 à 20h 07min

    Bonsoir, Info ou intox ? j'ai pendant longtemps entendu que le bâtiment du GFI était classé aux BDF, est-ce vraiment le cas ? Peut-il du coup disparaître (il n'a pas l'air d'être représenté sur ce plan)? La gare de Villenouvelle avait pu être préservée et même réhabilitée !




  • Créer un site
    Créer un site