Chapitre 9: PHOTOS SOUVENIRS

 

Les festivités de la Saint-Michel.

 
  • Saint Michel, patron des Parachutistes.
Extrait d’un article du TAM numéro 253 du 2 novembre 1973
Aussi loin que l’on puisse remonter dans l’histoire des religions, les hommes et les communautés ont toujours recherché un intermédiaire entre eux et les divinités. La civilisation Chrétienne n’a pas échappé à ce besoin et à trouvé en la personne des saints (ou des anges) des protecteurs, intercesseurs auprès de Dieu. 
Depuis des siècles, saint Michel a été l’objet d’une dévotion particulière. La bible le présente comme « l’archange de Dieu, porte-étendard des armées célestes » qui engagea, puis défit le Dragon, figuration de Satan. La liturgie ajoute :  «La mer s’est ébranlée et la terre a tremblé là où saint Michel est descendu du ciel ». 
Après un pèlerinage à l’abbaye du Mont Saint Michel, Charlemagne, alors au fait de sa gloire plaçait l’empire sous la protection de l’Archange. Dorénavant il combattra à la tête de nos armées, son image étant peinte sur les bannières et les étendards.
Les siècles passeront mais la figure de saint Michel, guerrier descendu du ciel, restera très vivante dans les traditions de notre pays. Le patronage de saint Michel pour les parachutistes de l’Armée française et même de l’Armée belge vient d’abord de ces combattants qui, partant d’Angleterre, sautèrent au-dessus de leur patrie occupée pour y remplir des missions en liaisons avec la Résistance. Bien souvent la médaille de saint Michel leur servit de signe de reconnaissance. C’est en 1944, époque où s’intensifiaient les parachutages sur la Normandie et la Bretagne, que la médaille ronde frappée au recto de la figure de l’Archange, et eu verso de celle de sainte Anne d’Auray, fit son apparition dans les unités parachutistes en formation. 
Le 1er février 1945, sur le procès-verbal de la création du 1er régiment d’infanterie du Loir et Cher, corps destiné à renforcer les « Special Air Service » rentrés d’Arnhem, l’aumônier inscrivit que le patron des parachutistes serait l’Archange saint Michel. Près de eux ans plus tard, à l’issue d’une grande messe solennelle, les fanions du 5ème bataillon du 1er RCP auxquels était accrochée la médaille de saint Michel furent bénis à Bône. Puis à la popote, au cours d’un dîner, le cri de guerre s’éleva :  « Et par saint Michel… vive les parachutistes ! ». dans les combats qui suivirent, presque tous portaient la médaille.
En 1947, au retour de trois mois d’opérations dans le Nord Tonkin, le Bataillon de Choc avait lancé un projet de médaille officielle. Des chants furent aussi composés. Dans les cathédrales d’Hanoi et d’Haiphong retentirent à maintes reprises « à toi Michel » et « Michel patron des paras ». 
La fête du saint patron fut ensuite célébrée très solennellement à partir de 1951, année où les paras sautèrent sur la grève du Mont Saint Michel. Depuis, la Saint-Michel est devenue une pure tradition parachutiste et le patronage acquis par la « vox populi » n’est plus discuté.
Aumônier François CASTA et aumônier parachutiste Henri PENINOU.
  • ALBUMS Photos des festivités de la Saint-Michel.
  • 3ème RMAT, Détachement de Montauban.
 
  • 11ème BSMAT, Détachement de Montauban.
Photos: Florent QUESNEY Photos: asmpl.fr Photos: F. PEROTTO
     
 
 
  • ERGM ALAT & Aéro / ETAMAT.
  • 1996: photos transmises par Jean-Michel OLHA (Coin's 127).
 
  • 1995: photos transmises par Jean-Michel OLHA (Coin's 127).
 
  • 1990: photos transmises par Anna FRENNA (Coin's 21).
 
  • 1990: photos transmises par Thérèse VAYRE (Coin's 139).
  • 2ème RPIMa à La Réunion.
  • ?Photos transmises par Sébastien DEBAT (Coin's 195).
  • STAT - CEMAP et GAP.
 
  • Vous écoutez l'hymne à Saint-Michel.
Thierry BOUZARD, dans son excellent ouvrage « Anthologie du chant militaire français » donne avant chaque chant, de très intéressantes notices. Voici celle consacrée à ce très beau chant. « Le chant de tradition des parachutistes est inspiré d'un cantique béarnais dédié à Notre-Dame du Bout du Pont et chanté, d'après la légende, par Jeanne d'ALBRET en accouchant du futur Henri IV. Les paroles sont adaptées de la version créée pour les scouts routiers par le père DONCOEUR et publiées pour la première fois dans le recueil de Chant de Roland en 1927.
1
Oh Michel, ange des paras ,
trempe nos cœurs de hardiesse,
conduis nos pas joyeux
pour le devoir tout près de Dieu.
Guide-nous dans les durs sentiers
et garde-nous de nos détresses,
Oh Michel, ange des paras,
trempe nos cœurs de hardiesse.

2
Oh Michel, ange chevalier,
lave nos cœurs dans l'onde pure,
fais-nous loyaux et droits
et valeureux en tes tournois.
Pour servir fais-nous être prêts
et défends-nous de tout parjure,
Oh Michel, ange chevalier,
lave nos cœurs dans l'onde pure.

3
Oh Michel, ange des guerriers,
arme nos cœurs de sainte audace,
ta main vengera les cieux,
arrache-nous aux camps peureux.
Laisse-nous résolus et fiers,
sangle nos chairs dans les cuirasses,
Oh Michel, ange des guerriers,
arme nos cœurs de sainte audace
 



Créer un site
Créer un site