La véritable histoire du soldat Inconnu

8/11/2012

Haut de page
Dans le cadre des commémorations du 11 novembre, à lire aussi:

cliquer sur la photo pour y accéder


Comme c'est la tradition depuis 92 ans, le président de la République viendra, le 11 novembre, déposer une gerbe et ravivera la flamme sur la tombe du Soldat inconnu inhumé sous l’Arc de Triomphe.
 
Le Soldat inconnu est depuis 1920 le symbole des combattants morts au combat pour la France. Le corps de ce poilu tué dans les tranchées de la première guerre mondiale a été choisi au hasard...
 
A la sortie de la guerre, la France se cherche un symbole. L’idée d'un hommage à un soldat inconnu est pour la première fois évoquée par François Simon, le président du Souvenir français en 1916 : "Pourquoi la France n’ouvrirait-elle pas les portes du Panthéon à l’un de ses combattants ignorés, mort bravement pour la patrie ?". L'idée sera concrétisée après-guerre.
 
Le choix de la désignation de ce soldat aura lieu à Verdun. La veille de la commémoration de l'armistice. Le 10 novembre 1920, Auguste THIN, un jeune soldat de 21 ans doit désigner le futur symbole : "J'avais été choisi pour désigner le cercueil parce que j'étais le plus jeune engagé soldat de 2ème classe et ancien combattant du 132ème RI, le régiment de Verdun", racontera-t-il plus tard.
 
Devant lui, huit cercueils de poilus non identifiés tous morts au combat : la suite dans la vidéo,

 

Loi du 8 novembre 1920
 
Article 1 : Les honneurs du Panthéon seront rendus aux restes d'un des soldats non identifiés au champ d'honneur au cours de la guerre 1914-1918. La translation des restes de ce soldat sera faite solennellement le 11 novembre 1920.
 
Article 2 : Le même jour, les restes du soldat inconnu seront inhumés sous l'Arc de Triomphe.



Partagez sur les réseaux sociaux

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !



Créer un site
Créer un site