Chapitre 10: MATÉRIELS DE PARACHUTAGE, DE LARGAGE

ET DE VOL DE PENTE.

 
Les gaines individuelles pour parachutes à ouverture automatique.
 
Les gaines ancienne génération.
  • Gaine EL 4.
La gaine EL4 conditionnée, se présentait comme un parallélépipède rectangle et se fixait sur le harnais du parachute dorsal, sous le parachute ventral de secours.

Elle permettait au parachutiste de sauter en emportant avec lui une charge pouvant aller jusqu’à 35 kg d’équipement, d’armement, de radio, d’explosif et de tout autre ustensile de petites dimensions dans la limite d’un volume total de 800X400X300 mm.
Cliquer sur les images droite et gauche pour les agrandir.
  • Gaine EL 8.
La gaine EL8 conditionnée, se présentait comme un fardeau homogène sans aspérité extérieure.
Elle permettait au parachutiste de sauter en emportant avec lui une charge d’un longueur maximum de 1,20 m, d’une section de 2 à 3 dm² et pouvant peser jusqu’à 20 kg.
Elle pouvait notamment contenir, non démontée, une des armes collectives de la compagnie de combat telle que le LRAC, AA52, etc.

La gaine se fixait sur la jambe gauche.
La porte de droite était normalement utilisée pour quitter l’avion.
La gaine EL 8 était délestable en vol.
 
Cliquer sur l'image de droite pour l'agrandir.
 
  • Gaine pour fusil EL 18.
La gaine EL 18-F1 pour fusil est destinée à permettre le saut en parachute avec emport d’un fusil du type FSA 49-56 et à faciliter l’atterrissage du parachutiste en lui permettant de se dégager de son arme en cours de descente.

Elle se compose :
  • d’un corps de gaine,
  • d’un dégrafeur rapide,
  • d’un ensemble de délestage.
Cliquer sur les images droite et gauche pour les agrandir.
  • Harnais dégrafable EL 22 F1.
Le harnais dégrafable EL 22 F1 pour sac TAP, permettait l’emport sur le parachutiste d’un sac volumineux qui ne pouvait être conditionné dans les gaines individuelles en service et son délestage avant l’atterrissage.
Après délestage, au cours de la descente sous voile, le harnais restait suspendu à quelques mètres sous le parachutiste lui permettant un atterrissage à vitesse normale et sans contrainte particulière.
Cliquer sur les images droite et gauche pour les agrandir.
Les gaines de la génération EPI.
  • Sac-gaine EL 32.
Le sac-gaine individuel EL 32 est un équipement délestable à volume variable. Il permet l’emport de la charge opérationnelle du parachutiste et l’adjonction de différents fourreaux d’armes.
Suspendu au harnais et maintenu contre les jambes pendant le début du saut, la gaine EL 32 est délestable et suspendu à une corde de délestage de 6 m peu avant l’atterrissage. Au sol, il est transportable à dos.
C’est la gaine principale de l’ensemble de parachutage individuel (EPI).
Masse maximale du contenu : 40 kg.

 
Cliquer sur l'image de droite pour l'agrandir.
  • Fourreau d'arme EL 33.
Le fourreau d’arme EL 33, destiné à porter et protéger principalement le fusil d’assaut FAMAS, est utilisé à l’origine en complément du sac-gaine EL 32. Son utilisation a été ensuite étendue à de nombreuses autres gaines aussi bien en automatique qu'en commandé.
Il est destiné à être utilisé ouverture vers le bas. Il est facilement ajustable et verrouillable. La récupération de l’arme après le saut est aisée et rapide.
On trouve en dotation 2 autres fourreaux « EL 33 » :
  • EL 33 FELIN pour le FAMAS équipé FELIN,
  • EL 33 NG pour le HK 416.
Tous ces fourreaux sont conçus pour des armes spécifiques sur la base du fourreau EL 33. Les fourreaux adaptent leurs dimensions en fonction de l’arme pour laquelle ils sont conçus.


  • Fourreau toutes armes EL 34.
Le fourreau toutes armes EL 34 est destiné à recevoir des armes longues (fusil FR-F2 dans son conteneur GC 35, fusil mitrailleur MINIMI HERSTAL, etc.).
Il est conçu pour être utilisé à l’origine en complément du sac-gaine EL 32 car il est un composant de l’E.P.I. Son utilisation a été ensuite étendue à de nombreuses autres gaines (EL 56, EL 110, etc.).
Le fourreau EL 34 est adaptable à la gaine EL 110 de l’ensemble de parachutage du combattant (EPC).
Le fourreau toutes armes a une longueur de 1,3 m.

Cliquer sur l'image de droite pour l'agrandir.
  • Conteneur GC 35.
Le fourreau toutes armes EL 34 est encore utilisé pour le fusil FR F2 ; dans ce cadre, l’arme est au préalable protégée dans le conteneur GC 35.
Le conteneur GC 35 est composé d'un fond (en carton), d'un couvercle (en carton), d'un matériau amortisseur et d'une planche de protection en bois.
 
Cliquer sur l'image de droite pour l'agrandir.
  • Gaine individuelle EL 56.
La gaine individuelle EL 56 est destinée à équiper un parachutiste en saut à ouverture automatique ou commandée, avec les parachutes d’arme en service et les équipements annexes, en particulier l’ensemble de délestage EL 63.
Il se compose d’un corps de gaine en harnais, d'un fond, de sous-ensembles inamovibles, de deux sangles à échappement, d’un ensemble de délestage de 6,20 m et d’une poignée de délestage.
Pour être au saut avec charge à grande et très grande hauteur, ce matériel est complété par deux sanglettes de maintien, d’un vé de suspension avec des maillons rapides, d’une corde de délestage de 3 m terminée par un maillon rapide.
Sa masse maximale est limitée à 50 kg.

 
Cliquer sur l'image de droite pour l'agrandir.
Les gaines de la génération EPC.
  • Gaine EL 110.
La gaine EL 110 est une gaine « filet » faisant partie de l’ensemble de parachutage du combattant. Avec sa charge maximale de 50 kg, elle permet l’emport des sacs "nouvelle génération". Elle peut être complétée par les fourreaux EL 33, EL 33 FELIN, EL 33 NG et EL 34.
Après son délestage, la charge est suspendue à l'extrémité d'une sangle de résistance 1600 daN pour une longueur de 6,10 m.
Elle peut être également utilisée avec le TAP 696-26 F2.

 
Cliquer sur l'image de droite pour l'agrandir.
  • Gaine Détecteur à Hystérésie électromagnétique Portable de Mine (DHPM), EL 124.
Imaginée par des personnels du 17ème RGP et confectionnée dans les ateliers de la 14ème CMLP, la gaine (qui est en réalité plus un fourreau qu’une gaine) pour DHPM EL 124 protège l’appareil de détection et permet son assujettissement à la gaine EL 110 pour le saut à ouverture automatique.
Il n’en existe que 80 exemplaires.

 
Cliquer sur l'image de droite pour l'agrandir.
 
Retour en page d'accueil:
"Les matériels de parachutage et de largage".



Créer un site
Créer un site