Chapitre 10: MATÉRIELS DE PARACHUTAGE, DE LARGAGE

ET DE VOL DE PENTE.

 
Les matériels d'infrastructure.
 
Jeux d'outillage et lots de pliage de parachutes.
  • Trousse individuelle d’outillage pour plieur de parachute, EL6.

Elle est destinée au personnel spécialisé chargé du pliage des parachutes de tous type. Elle est constituée d’une enveloppe en toile de lin réséda imperméable et imputrescible.
Liste des outils: 2 spatules en acier doux, 1 crochet de lovage, 1 palette à drisse, 2 aiguilles spéciales, 2 aiguilles de verrouillage auxiliaires, 1 gant de sellier, 1 gant de force, 1 ciseaux de couturière, 1 ciseaux de sellier à bouts ronds, 1 tournevis grand modèle, 
1 tournevis petit modèle, 1 double mètre à ruban, 1 crayon à bille bleu, 1 crayon à bille rouge, 1 gomme (encre et crayon), 1 brosse dure, 1 brosse souple, 1 clé à molette ouverture de 24, 1 pince universelle, 1 aiguille ronde.
  • Lot de pliage pour le dorsal de l'EPC.
C'est déjà la 3ème génération du lot qui accompagne les évolutions du parachute TAP EPC-PP. Ce lot  de pliage regroupe l'outillage nécessaire au pliage du parachute dorsal.
Outre des palonniers et des sacs lestés spécifiques à l'EPC mais inchangés depuis l'origine, il comprend barre et crochets destinés à verrouiller temporairement le nouveau SSP (sac suspentes premières) et surtout un nouveau modèle de conformateur (photo de gauche): caisse destinée à recevoir le SSP pour une mise en sac verticale de la voile.
Ce conformateur F3, plus solide pour pallier à l'ardeur des plieurs, est équipé d'un gabarit démontable (photo de droite) qui permet le pliage du parachute de secours TAP EPC-VS sans retournement du conformateur comme les 2 modèles précédents.
  • Lot d'atelier de pliage de parachutes à matériel, LTCH 13.

Ce lot regroupe tous les matériels et accessoires nécessaires pour réaliser, à partir d'une base de campagne, le pliage des parachutes à matériel à grandes voiles, en vue de leur réutilisation. Le pliage de chaque parachute est réalisé sur un tapis imperméable fixé au sol par des fiches d'ancrage.
Le parachute à plier est étendu sur le tapis, entre deux dispositifs destinés à le maintenir sous une légère tension réglable.
Chaque atelier de pliage comporte: 1 tapis de sol et ses fiches de fixation, 1 cable de traction des suspentes, 1 sangle de traction, avec mousqueton, 1 appareil TIRFOR, 2 platines d'ancrage dont 1 à anneau (pour le TIRFOR) et 1 à crochet (pour l'estrope), 1 jeu d'accessoires et outils de pliage.
Le tout est complété d'une installation de ventilation destinée à gonfler partiellement la voile, afin de faciliter le travail des plieurs chargés de ranger les fuseaux et déméler les suspentes.

  • Lot de conditionnement pour stockage des parachutes pliés prêts à l'emploi LTCH 96.

Le lot de conditionnement LTCH 96 est destiné à permettre le stockage de parachutes pliés "saut" beaucoup plus longtemps qu'en emmagasinage classique. Pour ce faire, le parachute doit être plié le jour même sous des conditions aérologiques optimums et doit être rangé dans une enveloppe adaptée qui sera fermée hermétiquement sous un vide d'air partiel.

Pour ce faire, le lot LTCH 96 comprend une pince à souder portative, une pompe à vide, une rallonge électrique et un lot d'outillage, le tout est conditionné dans une caisse de transport.

Il existe 3 tailles d'enveloppe thermo-soudables permettant de conditionner de nombreux types de parachutes à personnel ou à matériel.
Les parachutes ainsi conditionnés pourront rester stocker 1 an sous réserve de contrôles mensuels de la tenue de l'herméticité de la poche dans le temps.
Cliquer sur la photo de gauche pour l'agrandir.
  • Lot d'entretien pour parapente LTCH 97.

Le lot d'entretien LTCH 97 regroupe l'outillage nécessaire à la visite, à l'entretien et à la maintenance NTI 1 des parapentes.

Ce lot contient une barre de visite et son système de levage, un ensemble d'aération avec déshumidificateur et une trousse d'outillage.

  • Vérificateur de flexion des modules de plateforme AM 15.
Le vérificateur de flexion des modules de plateforme AM 15 est destiné à contrôler l'aptitude au largage des plateaux PD9-1.
Il est constitué d'un bâti, d'un plateau répartiteur, d'un dispositif de mesure de flèche, d'un dispositif hydraulique, d'une table de correction et d'un thermomètre.
Une pression exercée sur le plateau entraine une déformation plus ou moins importante qui permet de mesurer une flèche dont le résultat s'affiche sur un cadran. La valeur mesurée, interprétée au moyen de la table de correction et de la température détermine un nombre de largage possibles, un usage opérationnel ou une réforme.
Les tentes.
  • Tente Hangar, type TD2.
Cette tente était utilisée d'une manière générale, comme une enceinte mobile, magasin ou atelier à grande capacité.
Elle constituait pour les troupes aéroportées:
  • des abris pour ateliers de chaîne de conditionnement de matériels en vue de leur parachutage,
  • des enceintes d'aération et de pliage des parachutes.
Caractéristiques:
  • longueur 45 m, largeur 11,50 m.
  • Surface: 517,50 m².
  • Effectif nécessaire pour le montage: 01/04/52.
  • Temps de montage: environ 6h.
Cliquer sur la photo ci-dessus pour voir le montage d'une TD2, réalisé en 2000, dans l'enceinte du quartier capitaine VERGNES à Montauban.
À lire, ici>>, le témoignage de Didier GRELIER (coin's 94) sur le montage d'une TD2 en Macédoine.
  • TD2 expérimentée par la STAT.
Toit et murs en tôles, pignons en toile: cliquer sur la photo pour voir le montage de cette tente.
 
Photos de 1963: archive STAT
 
  • Tente atelier, type TD6.
Cette tente était un hangar de toile sur charpente métallique légère de 7,5 m. de long sur 6 m. de large. Elle était composée d’éléments interchangeables qui permettaient un montage simple et rapide de l’ensemble sans haubanage, ni boulons, clavettes et axes séparés. Par juxtaposition de ses éléments, la longueur pouvait-être prolongée par section de 7,50 m.
Spécialement étudiée pour équiper les bases aéroportées, elle était principalement destinée au pliage des parachutes, à la confection des conditionnements consommables, comme atelier de réparation, au stockage de tout matériel TAP
La visiteuse modèle Montauban CH39.
Elle permettait d’examiner les voiles en vue de l’établissement des plans et devis de réparation et d’assurer le contrôle après réparation (contrôle final).
Elle se composait d’un bâti en bois de 5,75 m de long de section triangulaire, reposant sur une table complète modèle « Strasbourg ». Ce bâti, peint intérieurement en blanc, possédait huit tubes fluorescents. Une plaque dépolie laissait passer une lumière diffuse.
Un système de transmission à poulies permettait l’accrochage d’une suspente en position haute et l’étalement de deux fuseaux superposés sur la plaque de verre éclairée. Par transparence, on constatait les défectuosités et les détériorations des matériels visités.
À lire, ici>>, le témoignage de monsieur René ROUGES inventeur de la visiteuse Montauban.
Les matériels de laboratoire.
  • Dynamomètre.
Appareil servant à contrôler la résistance des suspentes.
  • Table visiteuse et métreuse.
Les bancs de contrôle.
  • Vérificateur altimétrique AM 5.
Le vérificateur altimétrique AM (Appareil de Mesure) 5 est une enceinte à l'intérieure de laquelle on peut faire varier à volonté la pression de l'air d'une manière croissante ou décroissante. La pression obtenue ne peut, toutefois, être supérieure à la pression ambiante du lieu où se trouve le vérificateur.

L'appareil est conçu de manière à ce que la pression à l'intérieur du caisson et sa variation soient contrôlables et connues à un instant donné.

Ainsi conçu, il permet de simuler des montées et des descentes atmosphériques à des vitesses voulues ainsi que des stabilisations à des altitudes données.

Cet appareil est destiné à contrôler la conformité et le fonctionnement de divers équipements altimétrique (altimètres, déclencheurs chrono et vario-barométrique) et tout autre équipement éventuel ayant un fonctionnement basé sur les variations de la pression atmosphérique.

D'une masse totale de 200 kg, il permet de simuler une altitude maximum de 15 000 m.

 
  • Laboratoire pour contrôle barométrique AM 30.
Le laboratoire pour contrôle barométrique AM30 est un banc de test qui permet de tester les altimètres et les ouvreurs de sécurité.
Suite au choix par l’opérateur de l’un des scénarios prédéfinis, le banc AM30 est capable de simuler automatiquement une montée en altitude à une vitesse donnée, de réaliser un palier d’une durée donnée, de dégoupiller l’équipement sous test, de redescendre au sol, de détecter l’altitude à laquelle l’équipement sous test s’est déclenché, sans intervention de l’opérateur. Un PV de test est alors édité pour consultation, impression ou stockage sur clé USB.
Le laboratoire AM30 est aussi pilotable au travers d’un mode semi-automatique.
L’opérateur définit à tout instant la hauteur simulée et la vitesse d'évolution.
L’opérateur peut dégoupiller l’équipement sous test à tout instant et le banc détecte le déclenchement éventuel de cette dernière.
Le laboratoire est aussi équipé d’une fonction consultation des PV de test,   d’un programme d’étalonnage, d’un mode de détection de panne du banc et des platines de test et d’un mode de suivi des heures de fonctionnement de la pompe à vide.
D'une masse totale de 300 kg, il permet de simuler une altitude maximum de 15 000 m.
Deux types de conteneurs sont conçus pour l’emballage et le transport du banc AM 30 : un conteneur bois pour des transports en métropole et un conteneur aluminium pour des transports nécessitant une étanchéité vers ou en provenance de l’outre-mer.
  • Banc de contrôle AM 23.
Le système AM23 est un banc de contrôle permettant la vérification des compas de navigation EL81. Il permettait également la vérification du système de navigation EL 85 (plus utilisé).
Cet équipement doit être installé dans un laboratoire ou en extérieur le plus loin possible de toute perturbation magnétique. La distance minimale hors de tout champ parasite ou de tout élément magnétique conseillée est de 2 m dans tous les axes.
Le système AM23 est constitué d’un plateau tournant, d’un compas-boule,  d’une centrale baromètre / thermomètre, d’une alimentation stabilisée,  d’un tournevis amagnétique et d’une valise de protection.

 
 
Retour en page d'accueil:
"Les matériels de parachutage et de largage".



Créer un site
Créer un site